Comment bloquer l’accès à une app comme Pixer dans Facebook

Capture d'écrans2014-07-19_14032014-07-19_14042014-07-19_14052014-07-19_1406


Perte de contacts, tellement 2010

image

Beaucoup de gens publient des messages disant qu’ils ont changé ou perdu leur téléphone et n’ont plus leurs contacts. En 2013, il n’y a aucune raison pour que ça arrive. Peu importe la sorte d’appareil que vous avez, vous devriez utiliser des services de cloud pour stocker vos contacts. Je ne parle pas que du produit iCloud d’Apple mais bien de l’infonuagique en général. Gmail*, Hotmail*, etc. permettent de stocker les infos de vos contacts. Lors de la configuration d’un nouvel appareil, à l’ajout de vos comptes de courriels, vous pouvez aussi ajouter ces contacts.

La beauté de la chose, c’est qu’ensuite, quand vous ajoutez ou modifiez un contact sur votre téléphone, il se copie automatiquement sur Internet. Alors, lorsque vous échapperez votre iPatente ou votre Galaxchose S5 dans la piscine, vos contacts eux, seront intacts.

*N.B. Les services comme ceux-ci sont disponibles sur tous les types d’appareil, contrairement au iCloud d’Apple qui ne fonctionne qu’avec ceux de la Pomme. Je vous suggère donc d’utiliser un modèle plus ouvert, au cas où vous voudriez changer un jour, qui sait…


Samsung Galaxy S IV – Le résumé des résumés

Samsung Galaxy S4 - source Engadget

Samsung Galaxy S4 – source Engadget

Et voilà, c’est fait ! Malgré les tentatives désespérées et navrantes d’Apple pour faire un peu d’ombre au lancement de Samsung, c’est en grandes pompes qu’a été annoncé ce soir la nouvelle mouture de leur étoile : le Galaxy S4. Mais vous n’êtes peut-être pas un geek comme moi et n’avez donc pas envie de vous taper des heures de recherches Internet pour savoir ce qu’il en est. N’ayez crainte, je suis là pour ça !

Je vous ai préparé cet ultra-résumé afin de voir en un simple coup d’oeil ce que la bête a à offrir. Et c’est quand même beaucoup, avouons-le.

  • Smart Pause qui arrête un vidéo si on regarde ailleurs.
  • Smart Scroll fait défiler l’écran si vous penchez l’appareil en regardant en haut.
  • Des « gestures » avec les mains et les doigts sans toucher le téléphone. Plus ou moins inutile selon moi.
  • « …très peu d’améliorations de la longue liste de celles annoncées se sont révélées être « killer », « faut-l’avoir », je-ne-peux-vivre-une-seconde-de-plus-sans-ça » – CNET *
  • 13Mpx de caméra avec f/2.2
  • 2Mpx caméra avant
  • 5-pouces 1080p (1,920 x 1,080) Super AMOLED
  • 2GB RAM avec 1.6GHz Exynos 8 « Octa-Core » (8 coeurs) ou 1.9GHz quad-core Qualcomm, selon votre pays. (8 coeurs tabar&?$ !!!!).
  • 136.6 x 69.8 x 7.9mm soit 5.38 x 2.75 x 0.31 pouces) et pèse 130g

Il n’y a pas encore de date de lancement ni de prix, mais on parle de lancement mondial en avril. Pour le prix, on peux tabler sur près de 700$, puisque le S3 se vendait déjà 649$. Je parle ici des prix d’achats, sans contrats, car c’est ce prix que tout le monde devrait utiliser comme comparatif. Je ne me mouille pas pour les recommandations avant un essai, mais il semble tout de même une machine « de guerre » pour employer l’expression consacrée. Définitivement un joueur à surveiller en 2013 sur le marché, il devrait très bien se vendre.

* source de la citation : http://reviews.cnet.com/samsung-galaxy-s4/

RIM est mort. Vive BlackBerry 10 !

BlackBerry Z10

BlackBerry Z10 – Image tirée du site de BlackBerry

Ça y est ! Après des mois d’attentes, surtout pour les actionnaires, RIM lance leur nouveau système d’exploitation BlackBerry 10. En fait, je dis RIM, mais ce nom fait maintenant parti de l’histoire. Les dirigeants de Research In Motion (RIM) ont décidé qu’à partir de maintenant, ils utiliseraient le nom de leur produit vedette. RIM est mort, longue vie à BlackBerry ! Un gros plus pour les chroniqueurs techno qui n’auront plus à spécifier les 2 noms à chaque fois.

BlackBerry 10, c’est le « système d’exploitation », c’est à dire, la couche logicielle qui roule sur votre appareil. L’équivalent de iOS ou d’Androïd si on veut comparer. C’est une version adaptée de QNX, le système déjà présent sur les tablettes de BlackBerry, les PlayBook. Beaucoup de belles choses comme le « Hub » vous permettant en tout temps, d’un simple glissement de doigt, d’accéder à un regroupement de vos courriels, vos messages BBM (système de messagerie propre à BlackBerry) ainsi qu’à vos messages des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn et Twitter. Les modes « personnel » et « professionnel » aussi (appelé « BlackBerry Balance ») qui vous permet d’avoir 2 téléphone en un en séparant vos apps, vos comptes courriels, etc. Exemple : vous avez Angry Birds en mode perso, mais en mode pro, vous avez plutôt une app de surveillance des marchés. La caméra également qui prends plusieurs photo très rapidement en quelques millisecondes, vous permettant de trouver la meilleur prise à chaque fois que vous prenez une photo. Ils appellent ça « Time Shift », ça me semble très prometteur pour ceux qui ont souvent les yeux fermés sur les photos entre autres. Bien d’autres chose encore tel un nouveau navigateur web plus rapide, et les conversation vidéos. Bref, une véritable refonte.

Côté application, la boutique en ligne BlackBerry World nous promettait 70 000 apps disponibles au lancement. Aux dernières nouvelles (il y a quelques semaines à peine) il n’y en avait que 15 000. C’est assez peu quand on compare au 800 000 du App Store ou de Google Play. Et les développeurs en ont déjà plein les bras à faire toujours 2 ou 3 versions de leurs apps natives alors… c’est difficile de les convaincre. Juste pour vous dire, Microsoft paie certains développeurs pour qu’ils fassent une app en Windows Phone 8. Pas certain que BlackBerry a ce genre de moyens financiers.

Mise à part ces changements logiciels, la compagnie canadienne nous annonçait aussi 2 tous nouveaux appareils : le Z10 à clavier virtuel (écran tactile) et le Q10 avec le bon vieux clavier physique, pour les puristes. Le Z10 représente une réelle évolution car il s’agit du premier appareil sérieux sans clavier sur laquelle la compagnie mise. On avait déjà fait des tentatives, mais ce fût de échecs retentissants, vu l’ancien système qui n’était pas conçu pour le supporter vraiment. Cet appareil se compare aux iPhone 5, Samsung Galaxy S III et Nokia Lumia 920. Un processeur bi cœurs cadencé à 1.5GHz, 2Go de mémoire vive et 16Go de stockage interne auxquelles ont peut ajouter jusqu’à 32Go de stockage sur carte MicroSD. Côté écran, on parle de 4,2 pouces avec une résolution de 1280 x 768. Semblable au Samsung et au Nokia, mieux que le fameux Retina Display du iPhone (1136 x 640). L’appareil est en prévente sur les sites des grands fournisseurs canadiens au coût de 149$ avec abonnement de 3 ans, mais Rogers l’offrent pour un temps limité à 139$. Il sera normalement disponible dès la semaine prochaine.

Le Q10 n’est pas encore disponible. On parle d’avril. Outre l’écran 3.1 pouces les autres spécifications sont les mêmes que son frère. Pas de prix non plus.

BackBerry Q10

BackBerry Q10 – Image tirée du blogue TechCrunch

La clientèle visée par ces produits est assez clairement celle d’affaire. Le pain et le beurre de BlackBerry depuis toujours. Ils tentent de regagner leur crédibilité dans le milieu et de limiter les pertes de corporations et d’organismes gouvernementaux. Ces dernières leur tournent de plus en plus le dos pour les plus attrayants iPhone ou Androïd alors ils n’avaient pas d’autres choix que de réagir.

Malheureusement, je ne l’ai pas encore eu entre les mains, ce qui m’empêche de vous donner une appréciation personnelle. Je m’abstiendrai aussi de tout pronostic quand à la réussite ou à l’échec de BlackBerry dans sa tentative de revenir parmi les grands leaders de cette industrie. Mais disons que pour la partie marketing d’aujourd’hui, c’est réussi ! Ils ont réussi à créer un « buzz » et c’est exactement ce qu’ils devaient faire. Ils ont su piquer la curiosité de plusieurs. Reste maintenant à voir si ce sera suffisant.

Voyez la présentation du tout nouveau BlackBerry Z10 sur la chaîne YouTube officielle.


On numérise un visage sur 3D en quelques minutes

20130128-125736.jpg

De la grande visite ce matin dans les studios de Rock 100.9. Louis-Étienne Bouchard de la compagnie Creaform de Lévis. Une entreprise ayant déjà 10 ans d’expérience dans les technologies de numérisation 3D, avec des bureaux dans plusieurs pays et dont le siège social est à Lévis. Louis-Étienne est venu nous entretenir des applications possibles de ces technologies dans les milieux industriels, automobiles et même dans le domaine de la santé (prothèses).

Il en a profité pour nous faire cette petite démonstration en numérisant le joli minois d’Élody Déry, coanimatrice à l’émission.

Et voici le résultat :

20130128-132337.jpg


Un iPhone 5 presque parfait ? Pas certain

Présentation de l'iPhone 5

Image tirée du site Endgadget

Ça y est, c’est fait ! Le iPhone 5 est maintenant réalité. Après l’avoir attendu impatiemment depuis 2 ans (car on croyait que le 4S serait le 5), les fanboys ont enfin de quoi se réjouir aujourd’hui. Alors, sans plus tarder, regardons les principaux points qui ont retenu mon attention sur cet appareil. Et pour se faire, je vais donner une note, un peu à la manière d’une émission de télé bien connue au Québec. Mais sur 5 plutôt que sur 10. Je ne voudrais surtout être accusé de plagiat.

iPhone5 blanc

Image tirée du site Mashable

L’écran 4 pouces :

Enfin, un écran plus gros ! Oui et non en fait, c’est un écran plus haut en fait. Car il garde la même largeur. La résolution du 4 et 4S est de 960 X 640 alors que celle du 5 sera de 1136 X 640. Les bonzes sur scène semblent se réjouir du fait que l’on approche le ratio 16:9 et que l’on pourra maintenant voir des films en « widescreen » sur notre téléphone. Mais, je vous le demande, QUI regarde des films sur son iPhone ? Il aura de graves problèmes oculaires plus tard c’est certain.
Bref, 2/5 pour cette nouveauté.

Support du réseau 4G LTE :

Ça, c’est quand même significatif. La vitesse des réseaux LTE étant de loin supérieure à celle du 3G, il était temps de s’y mettre. On parle de près de 100 Mb/s versus autour de 30 pour le 3G. Sachant que la plupart des appareils Androïd compétiteurs supportent ce protocole depuis un bon moment déjà. Malgré les craintes, la durée de vie annoncée de la batterie demeure excellente. On parle de 8 heures de navigation 4G. J’ai hâte de voir si c’est vrai par contre.
Là je donne 5/5

iOS 6 :

Nouveau système d’exploitation que vous pourrez tous installer (à partir du 3GS) sur vos appareils actuels dès le 19 septembre. Fini les produits des vilains Google directement dans la boîte. Une nouvelle application de cartes qui semble vraiment bien avec la navigation GPS tour par tour incluse. Comme ce que les Andoïds ont depuis quelque temps. Siri… bon… je ne vois pas trop l’intérêt d’en parler, mais… Siri devrait maintenant comprendre le « québécois ». Il pourra aussi interagir directement avec certaines applications. Encore quelque chose qu’on avait déjà vu chez des concurrents. Vous pourrez enfin dicter vos statuts Facebook vocalement en roulant en voiture par exemple. J’en connais qui vont en abuser. Non non, pas moi, promis. Du nouveau pour Safari également, la synchronisation des onglets ouverts sur vos différents appareils. Encore là, si vous utilisez déjà Google Chrome, vous ne serez pas trop impressionnés.
Ma note : un beau 3/5 quand même.

Caméra 8 mégapixels :

Comme le iPhone 4S, le 5 a une caméra arrière de 8 mégapixels. Lentille composée de 5 éléments, avec une ouverture de f/2.4. Comme le 4S, mais dans un téléphone plus mince. La caméra avant fait maintenant des vidéos en haute définition 720p, ce qui est très bien pour les amateurs de FaceTime (conversation en temps réel dans l’environnement Apple). Par contre, l’ajout de Panorama, permettant de prendre des photos grand-angles d’une simplicité inégalée est vraiment bien.Là c’est 4/5 parce qu’elle est excellente malgré l’absence d’évolution.

Autres spécifications diverses :

  • Il pèse 112 grammes (20% de moins que le 4S) pour une épaisseur de 7,6 mm (18% de moins).
  • Panneau arrière en aluminium plutôt qu’en verre.
  • Nouveau processeur A6. Nous n’avons pas les détails en ce moment, mais on se doute qu’il est beaucoup plus rapide.
  • Nouveau connecteur 80% plus petit et réversible. On va devoir s’acheter des adaptateurs…
  • Passbook, l’application pour acheter et gérer vos billets d’avions, de cinéma, etc. s’enrichit de quelques joueurs. Mais rien pour le Canada de ce que j’ai vu à date.

Et maintenant, les prix. Ce qui nous a été dit c’est qu’ils demeurent les mêmes que ceux du 4S, du moins avec contrat. Le 4 devient gratuit et le 4S pour seulement 99$ devient un très bon placement ! Pour le 5, on parle de 199$ pour le 16Go, 299$ pour le 32 et 399$ pour le 64. Quand même relativement abordable. Mais c’est avec une laisse pour 2 ans.

Donc, en résumé, ce téléphone en vaut-il la peine ? Certainement. C’est un excellent appareil. Mais est-ce qu’il est encore au-devant de la compétition ? Est-ce qu’Apple représente toujours l’innovation dans les téléphones intelligents ? Définitivement non. Les nouveautés présentées aujourd’hui étaient, pour la plupart, emprunter à d’autres joueurs du marché. Je sais qu’l s’en vendra des millions, car beaucoup de gens ne jurent que par Apple, c’est une véritable religion. De plus, Apple est synonyme de téléphone intelligent, comme Frigidaire est associé aux frigos. Juste pour ça, ils vont en vendre énormément. Mais depuis près de 2 ans maintenant, Androïd domine les ventes de ce type d’appareil. Samsung est maintenant le plus gros vendeur au monde. Je vois mal comment cette tendance pourrait changer avec ce qu’on vient de nous présenter aujourd’hui. C’est certain que sortir un seul appareil par année comparé à plusieurs modèles différents chez la compétition, ça n’aide pas à s’adapter rapidement aux changements. Mais comme je vous le disais, ne vendez pas vos actions Apple après avoir lu ce billet, je ne suis aucunement inquiet pour l’avenir immédiat de la firme de Cupertino. Et puis, avec une note globale de 14/20, c’est quand même assez bien non ?

Et vous ? Vous en pensez quoi de ce nouveau iPhone ?


Élections Québec 2012 – le rôle des technologies et des nouveaux médias

Quel est le rôle de la technologie et des nouveaux médias dans la campagne électorale de 2012 au Québec ? C’est la question à laquelle je tente de répondre cette semaine. J’ai analysé 3 domaines différents et tenté de voir l’utilisation qu’en font les partis et organismes.

Applications mobiles :

Après une brève recherche, des dizaines dizaines d’apps pour les élections françaises et américaines. Un grand total de 0 pour Élection Québec 2012. Très décevant, voir même incompréhensible.  Nous sommes en 2012 !!! Même le DGE n’a pas d’app mobile ne serait-ce que pour avoir la liste des candidats et trouver ceux de notre circonscription par géolocalisation.

AJOUT (15-08-2012) : Le responsable du compte Twitter du DGE, @electionsquebec m’a confirmé qu’ils ont préféré faire des sites mobiles. C’est donc un choix stratégique du site plutôt que de l’application. Au moins, ils ont saisi l’importance de la plateforme et c’est tout en leur honneur.

Site web :

Là, on est mieux servi. La Presse a une section spéciale : www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2012/

Radio-Canada aussi (non, ce n’est pas le site officiel du PQ, bande de mauvaises langues) : www.radio-canada.ca/elections-quebec-2012

Les Affaires (non ce n’est pas le site officiel du PLQ…) : www.lesaffaires.com/tag/elections-quebec-2012/1466?gclid=COKBkefi5bECFaZxOgodO1IA6g

Enjeux 2012 (www.elections2012.ca/) site en collaboration avec ON, QS, CLASSE et autres groupes plus à gauche.

Le site officiel du Directeur Général des Élections du Québec : www.monvote.qc.ca/fr/

Un projet du Forum Jeunesse, jvote.ca. Plus à jour dans la liste des candidats car ils n’ont pas à attendre l’inscription officielle avec les signatures et tout.

Et la très populaire Boussole Électorale de Radio-Canada. Plutôt bien fait, pour vous permettre de vous retrouver sur l’échiquier politique québécois. radio-canada.ca/boussole

Et ma propre version simplifiée (avec une pincée d’humour) : mes2cents.wordpress.com/2012/08/10/election-quebec-2012-une-boussole-simplifiee/

En terminant, je ne peux passer sous silence le site liberaux.net, site d’une citoyenne exaspérée qui dénote plus de 90 arnaques libérales depuis 9 ans. Inutile de vous dire qu’elle doit porter un carré rouge.

*Je ne vous donne pas l’adresse des différents partis, mais avec un peu de recherches sur Google, vous n’aurez aucune difficulté à les trouver. Ils sont tous sur la toile et y expose leurs différents programmes.

Médias sociaux :

Si vous vous rappelez bien, lors des dernières élections américaines en 2008, tout le monde avait prévu que Hilary Clinton serait la candidate Démocrate. Or, un Sénateur a utilisé les médias sociaux pour mobiliser toute une armée et il a remporté non seulement l’investiture Démocrate, mais aussi la Maison-Blanche. Encore aujourd’hui, Barrack Obama utilise Facebook, Twitter et autres de façon magistrale.

L’an dernier, nous avons vu une vague massive d’abonnements de gens identifiés au parti Québec Solidaire sur Twitter. N’ayant pas trop de budget promo, ils utilisent beaucoup la plateforme (ainsi que Facebook), tout comme Option Nationale d’ailleurs. Mais tous les partis ont une page Facebook et un ou plusieurs comptes Twitter. La bataille de l’opinion publique se gagne en nous parlant directement après tout.

Voici donc les endroits où vous pouvez retrouver vos partis et candidats favoris :

PLQ :

PQ :

CAQ :

Option Nationale :

Québec Solidaire :